fbpx
Pourquoi devenir développeur fullstack ?

C’est quoi un développeur fullstack

Le développeur fullstack est un développeur touche-à-tout.
Il est présent aux balbutiements d’un projet informatique, accompagne la phase d’architecture logicielle et suit le développement jusqu’à son point final… et même après ! Convoité par les entreprises pour sa capacité à gérer toutes les demandes informatiques qu’elles peuvent avoir, c’est au développeur fullstack qu’incombent différentes tâches : concevoir un programme, assurer la maintenance, travailler sur le back-office, développer des fonctionnalités Frontend, coder, tester…

Pour exprimer au mieux leur demande et leurs attentes, ainsi que les missions qu’elles souhaitent confier à leur futur développeur fullstack, les entreprises peuvent parfois opter pour une appellation légèrement différente :

  • Ingénieur fullstack
  • Développeur PHP / Vue.js
  • Ingénieur d’études et de développement fullstack
  • Programmeur informatique fullstack
  • Concepteur développeur fullstack…

Soyez attentifs à l’intitulé de poste, qui vous permet d’appréhender les attentes de l’employeur en matière de compétences à maîtriser et de technologies utilisées.

Que fait un
développeur fullstack

Un métier polyvalent, du Backend au Frontend

On parle de “stack” pour désigner un écosystème de données, soit l’ensemble des outils technologiques et informatiques utilisés pour le développement, le fonctionnement et la maintenance d’un programme. En ce sens, le développeur fullstack est celui qui va travailler sur “toute la stack” et gérer aussi bien le Frontend (design, responsive, compatibilité du site sur les serveurs) que le Backend (sécurité du site ou du logiciel, robustesse).

Mais pas uniquement !
Car les missions du développeur fullstack sont variées et peuvent également concerner l’infrastructure d’un site ou d’une application, le choix des technologies à utiliser, les systèmes d’exploitation, les logiciels… De l’intégration de contenus à des questionnements backend stratégiques, il n’y a qu’un pas.

C’est un métier qui exige une connaissance de toutes les étapes de création d’un site, d’un logiciel ou d’une application. En cela, le développeur fullstack se doit d’être généraliste, polyvalent, autonome et en veille permanente. Son rôle est en effet de connaître, comprendre et maîtriser les dernières technologies et les nouveaux usages du code, pour pouvoir proposer des solutions modernes et adaptées aux besoins non seulement de ses clients, mais aussi des utilisateurs finaux.

Quelles compétences pour être développeur fullstack ?

hard skills et soft skills indispensables

Vous l’avez compris : ce n’est pas la seule formation, mais bel et bien les compétences qui permettent à un Développeur Fullstack de se distinguer. Aussi, il est important de maîtriser différents langages et technologies et humaines tels que : 

apprendre à coder, dev fullstack

Les élémentaires du web et du code
JavaScript, HTML & CSS

code, coding, développement fullstack

1 framework JS associé au langage de dev. choisi
Django ou Flask pour Python, Angular, Ext.js, Ember.js, Vue.js, React.js… ;

code, coding, développement web

1 langage de développement Backend
PHP, Ruby, C#, Java, Go, Python… ;

Devsecops, serveurs, cloud, sécurité réseaux

1 système de gestion de base de données
Oracle, MySQL, PostgreSQL… ;

1 outil de gestion de projet en équipe
Slack, Git, Jira, Redmine, Basecamp

apprendre, comprendre l'informatique

Soft skills indispensables
Un grand sens de l'organisation, une curiosité permanente, une réelle autonomie, une rigeur inébranlable, une certaine créativité, un bon relationnel

Les qualités recquises pour devenir développeur fullstack ?

Quelles sont les missions pour devenir développeur fullstack ?

Les relations hiérarchiques du développeur fullstack varient d’une entreprise à l’autre. Il convient cependant de noter qu’il est souvent directement rattaché au CTO dans les petites structures. Dans les entreprises de taille moyenne, son manager peut être le Product Manager ou le Scrum Master.

L’autonomie du développeur fullstack ne rime surtout pas avec “solitude”, bien au contraire ! Il est essentiel pour lui de travailler en équipe
C’est pourquoi il est souvent amené à collaborer avec de nombreux interlocuteurs :

  • le CTO (Chief Technical Officer, ou Directeur des nouvelles technologies)
  • les Webdesigners
  • les Product Owners
  • les chefs de projets
  • les Lead developers
  • les Développeurs Frontend ou Backend
  • les Intégrateurs WEB
  • les référents SEO…

Ce travail en équipe est essentiel pour le Développeur Fullstack qui doit sans cesse confronter son code à quelqu’un d’autre que lui pour en vérifier la clarté, la lisibilité et surtout, l’utilité et ainsi pouvoir l’adapter en fonction des usages, des besoins et des objectifs de chaque département.

Quelle formation pour devenir développeur fullstack

Le milieu du développement web est riche, les voies pour y accéder sont nombreuses, et le métier de développeur fullstack ne fait pas exception.

Formations en ligne, BTS, DUT, Licence, écoles d’ingénieurs, masters spécialisés, écoles en ligne, centres de formation… Il n’y a pas de voie spécifique pour se former au métier de développeur fullStack. De même que, ce n’est pas uniquement celle que vous choisirez qui fera la différence, mais bel et bien votre palette de compétences, votre curiosité, et votre connaissance du frontend comme du backend. Un Développeur Fullstack qui se distingue des autres, maîtrise plusieurs langages et frameworks, sait se montrer curieux et apte à performer sur les différentes étapes de production.

Le marché regorge d’offres recherchant des profils Bac+2 ou Bac+5 : c’est un moyen pour les employeurs de s’assurer du bagage théorique des candidats. Une première expérience en stage ou en alternance est d’ailleurs souvent valorisée, car rassurante.

Détails du programme

C’est forts de ce constat que nous avons imaginé notre Bachelor Développeur Fullstack & DevOps en alternance pour vous permettre d’obtenir votre titre de niveau 6, reconnu par l’État.

Quel salaire pour
un développeur fullstack

Être Développeur Fullstack en 2022 : un salaire de 30k€ à 75k€ selon les profils

Dans un environnement en constante évolution, le salaire d’un Développeur Fullstack dépend de nombreux critères :
– son statut (freelance ? salarié ?),
– l’entreprise (start-up ? petite structure ? grande structure ?), sa localisation, son secteur,
– le spectre de son périmètre de responsabilités,
– sa séniorité.

En résumé :

Évolution des salaires
PROFIL
Salaire mensuel brut Salaire annuel brut
Dev. Fullstack junior 2,5K€ à 3,7K€ 30K€ à 45k€
Dev. Fullstack intermédiaire 3,7K€ à 4,5K€ 45K€ à 55K€
Dev. Fullstack senior 4,5K€ à 5,8K€ 55k€ à 70K€

Le métier de Développeur Fullstack ne connaît pas de frontière et rayonne à l’international ! L’essor du télétravail permet de proposer ses services à des entreprises à l’autre bout de la planète. Un développeur fullstack peut aussi faire le choix de l’expatriation pour travailler dans un pays étranger.

Quelle carrière pour un développeur fullstack ?

Quels évolutions après le développement fullstack ?

Évoluer plusieurs années comme développeur fullstack, c’est se construire une expertise technique vivement recherchée et valorisée. Il est dès lors assez naturel d’accéder par la suite à des postes à responsabilités :

  • CTO
  • Head of Digital
  • Lead Developper
  • Architecte technique.
  • Architecte web
  • Développeur web – front ou back end

Certains développeurs fullstack font quant à eux le choix de devenir chef de projet technique et embrassent alors le rôle de manager d’une équipe de développeurs.

Où évoluer en tant que développeur fullstack ?

Ou peut-on travailler en tant que développeur fullstack ?

Les startups et les agences digitales sont particulièrement friandes de ce type de profils, qu’elles apprécient pour leur polyvalence et leur capacité à travailler dans un environnement agile. Puisque leurs budgets sont souvent limités, s’accompagner d’un développeur fullstack est avantageux : cela leur évite de recruter une équipe entière et leur permet de confier toutes les tâches liées au frontend, au backend, au site, au logiciel, à l’application… à une seule personne.

Les grands groupes recherchent des développeurs fullstack pour s’assurer d’être à la pointe en matière de technologie, d’outils et de fonctionnalités. Développement de nouveautés, refonte de l’existant, prises de décisions stratégiques peuvent alors faire partie du quotidien du développeur fullstack.

Quelle voie choisir
entre l'entreprise et l'autoentrepreneur

Être autoentrepeneur est un statut particulier qui exige beaucoup d’organisation, de rigueur et un certain portefeuille clients, au moins pour débuter !

Les projets d’un développeur fullstack freelance sont les mêmes que ceux proposés par les entreprises en CDI ou CDD, à la différence près que le développeur fullstack freelance doit facturer ses prestations, établir un taux journalier, définir un forfait… Si les missions peuvent être nombreuses, il est recommandé de faire ses armes en tant que développeur fullstack junior au sein d’une entreprise, pour comprendre tous les tenants et aboutissants du métier, avant de se lancer dans l’autoentrepreneuriat.

Le métier de développeur fullstack est riche et en constante évolution. Si vous souhaitez vous former, IPSSI peut vous accompagner. Notre Bachelor Développeur Fullstack & DevOps vous permet d’obtenir, en un an d’alternance, votre titre de niveau 6, reconnu par l’État.

Télécharger notre brochure

IPSSI n’attend plus que vous !

Prenez contact tout au long de l’année pour échanger avec l’un de nos coachs et parler de votre avenir ! 🤝

Je prends contact