fbpx
Et si on échangait sur Whatsapp

Publié le

Un profil tech

Avec un parcours atypique, Sarah Pinto se réoriente dans l’informatique en 2019.

« Avant d’intégrer l’IPSSI, j’ai fait d’autres études dont un bac technologique hôtellerie restauration et un master marketing chef de produit. »

Aujourd’hui, Sarah suit une formation en mastère développement big data et IA sur 2 ans en alternance. Ce programme consiste à savoir coder et aussi comprendre, exploiter et analyser les datas.

Elle effectue sa première année en alternance dans le groupe Casino où elle approfondit toute sa technique sur SQL et Power Business Intelligence. Elle poursuit son parcours toujours en alternance à la Fédération Française de Basket Ball, où elle a pu démontrer tout son savoir-faire en matière de BI.

Quel est le profil de cette passionnée d'informatique ?

Sarah Pinto
Passionnée Microsoft Power BI 🚀

Quelles sont les origines d'une passion pour l'informatique ?

D’où lui est venue la passion de l'informatique ? 

« J’ai toujours été intéressée par « le code », je pensais qu’avec du SQL je pouvais craquer tous les appareils multimédias et ainsi amasser les données puis construire des bases de données que je vendrai ».

Très jeune, Sarah s’est intéressée à l’univers du web, mais n’a pourtant pas choisi de filière en conséquence (bac informatique, bac S, etc).

Lors de son master en marketing, elle a été témoin de l’importance d’une base de données réglementée. Et dans chaque maison où elle s’est rendue, cette même base de données n’était pas toujours propre, nette ou entretenue.

Néophyte, elle décide de s’inscrire à l’IPSSI afin de se pencher sur le sujet.

Clichés ou appréhensions face à un secteur majoritairement masculin ?

Clichés et appréhensions d'une passionnée d'informatique

Après l’obtention de son diplôme, elle souhaiterait ainsi devenir Experte Microsoft Power bI.

Tout au long de son cursus, sa classe majoritairement masculine lui a fait prendre conscience de l’ouverture prônée par l’école sur la question paritaire et aussi sur l’aspect pratique, professionnelle et solidaire entre les étudiants.

« Non, pas d’appréhension du tout ».
Sarah était même plutôt soulagée d’intégrer une classe « ouverte d’esprit ». Dès son arrivée, elle a pu travailler en équipe avec une bonne entraide et une bonne cohésion.

Avec son esprit rieur, elle raconte : « Pour l’anecdote, un camarade de classe a dit à une autre camarade.
« Oh. Une autre coupe de cheveux aujourd’hui »! C’est anodin, mais dans une classe « normale » les hommes ne s’attardent pas sur une coupe de cheveux. À croire qu’ils essayent de se faire comprendre des femmes et nous portent une attention particulière ! Est-ce un renversement de situation ? »
C’est dans un climat de complicité et d’espièglerie que s’instaure une bonne dynamique de travail, sans que le genre soit pris en compte.

En revanche, elle confesse toutefois avoir fait face à des clichés :
« En entreprise, je suis une personne très souriante et très enjouée, dans une entreprise un collègue a cru qu’il avait une porte ouverte… Et je m’en suis rendue compte seulement quand il est allé trop loin. J’ai alors averti ma hiérarchie et ils ont pris leurs dispositions. »

Une reconversion totale dans la tech

Depuis son arrivée à l’IPSSI, Sarah a eu le soulagement de s’intégrer rapidement dans son mastère Dev, Bigdata et IA, où elle étudie ce qu’elle a toujours voulu : du react Native & React JS, du Python et POO, de l’Open Data & de l’Open Source Intelligence ou encore du Web scraping et le transfère SQL, NoSQL.

 

Quelles sont ses influences féminines ?

« À l’époque, j’aurais dit autre chose, mais aujourd’hui, l’informatique est un domaine pour tous et à tous. Il faut cependant faire attention (…) et savoir où on va et où on veut aller. »

Désignant les compagnes de Jeff Bezos et de Steve Jobs comme ses principales influences, elle encourage le soutien et la solidarité entre toutes les femmes dans l’univers du web.
« Elles en sont pour quelque chose dans leurs réussites et elles ont dû être autant, si ce n’est pas plus fortes que leur mari respectif. »

D’autres informaticiennes comme Roxanne Varza ou Céline Lazorthes ont pu être citées en exemple.

BTS SIO option SLAM

2 ans – Accessible postbac

Bachelor Développement fullstack & DevOps

1 an – Accessible bac+2

Mastère Dev, Data & IA

2 ans – Accessible bac+3

Envie de rejoindre le même cursus informatique, tech ?

Vous aussi, vous souhaitez faire du développement web et de la data ?
Vous êtes au bon endroit ! IPSSI vous propose un parcours sécurisé du postbac au bac+5 et jusqu’à 4 années d’expérience cumulées en alternance !

IPSSI n’attend plus que vous !

Prenez contact tout au long de l’année pour échanger avec l’un de nos coachs et parler de votre avenir ! 🤝

Je prends contact